Sélectionner une page

Nous avons le plaisir de rencontrer Anthony Chirilov, Fondateur d’Iterar Network.

Vous connaissez sûrement Anthony à travers les différents projets qu’il a pu mener dès son plus jeune âge sur le site Pixelads.fr, comme Minevolution





Anthony, je te laisse te présenter !

Je suis né le 2 octobre à Baia-Mare en Roumanie, je suis arrivé en France en 2008, je ne parlais aucun mot de français. C’était très compliqué pour moi. Je suis arrivée en CM2.
Rapidement, je me suis isolé derrière un ordinateur. Mais cela m’a permis de faire de merveilleuses rencontres.
J’ai rencontré un ami, qui m’a fait découvrir Minecraft, ses possibilités et au fur et à mesure des rencontres sur ce jeu, avec des amis, nous nous sommes dit, “Pourquoi pas construire notre propre serveur ?”



Qu’est-ce que tu as fais après Minecraft ?

Au fur et à mesure des échecs sur Minecraft, je me suis auto formé via le site du Zéro (aujourd’hui Openclassrooms), au fil du temps, je suis rentré dans le monde du web, et principalement du digital.
Je me suis dit, pourquoi ne pas créer un site dans lequel on peut acheter des serveurs minecraft clé en main.
J’ai commencé à me rendre compte qu’il fallait s’entourer de différentes personnes, mobiliser et rassembler nos connaissances. Il fallait s’entourer des meilleurs et surtout des plus motivés.
Ça m’a apporté beaucoup de choses sur le côté humain, relationnel.



Comment est-ce que tu t’es formé ?  

J’ai commencé à me former via OpenClassrooms, puis au lycée j’ai candidaté pour l’école de Hetic, le fait d’avoir un parcours à travers les projets que j’avais déjà mené, mon permis de prouver que j’étais combatif et motivé.



 À quel âge as-tu rejoint cette école, et qu’est-ce qu’elle t’a apporté ?

J’ai rejoint cette école à 19 ans. Lors de la première année, beaucoup de mes camarades ne comprenaient pas grand-chose, et je me suis rendu compte que j’avais déjà acquis beaucoup de connaissances. Cette école m’a permis de développer mon côté business.



Tu as commencé à monter ton premier projet à quel âge ?

J’ai commencé à monter mon premier projet à 16 ans. C’était une plateforme en ligne qui permet de mettre en relation des personnes qui vendent des fichiers, des serveurs de jeux et pleins d’autres choses.



Qu’est-ce que tu en retiens ?

Cette première entreprise a été  un échec total au point de vue financier, mais cela m’a permis d’apprendre des choses, d’accumuler des compétences. Il faut apprendre de ses erreurs.



Tu as commencé à monter ta première entreprise à quel âge ?

Je l’ai créé à 20 ans.



Quel type d’entreprise c’était ? Et sous quels statuts ?

J’étais auto-entrepreneur, je proposais des services dans le conseil digital pour des start-ups qui se lancent, des compagnies d’assurances, et des cabinets pharmaceutiques.



Conséquence, et apprentissage

Elle m’a permis de me rendre compte de l’importance de développer son réseau, elle m’a permis d’apprendre énormément de choses. Grâce à cette entreprise, j’ai pu développer un vrai réseau varié et polyvalent, qui m’a permis un an plus tard de monter ma première vraie start-up.


Quelle était cette start-up ?

Elle existe toujours, elle fait partie de notre portfolio que nous détenons avec le groupe Iterar Network, elle s’appelle ccup.io, c’est une plateforme qui permet de faire des paris entre salariés dans les entreprises.
Elle permet d’organiser à travers notre plateforme, des tournois inter entreprise pendant la coupe du monde par exemple, ou lors des matchs de foot tout au long de l’année. Nous avons généré plusieurs dizaines de milliers d’euros par semaine grâce à cette start-up.



Est-ce que tu peux nous parler d’Iterar Network ?

Iterar est un studio de marques français fondé avec mon associé Samuel Barraud. Nous avons une dizaine de marques dans notre Network. Nous mettons en œuvre des solutions ingénieuses répondant aux besoins des consommateurs.



Quelles sont les erreurs que tu as pu faire pendant ton parcours ?

Tout faire moi-même, et ne pas déléguer.



Qu’est-ce que tu as pu en tirer ? Est-ce que tes erreurs t’ont permis d’apprendre ?

Je n’ai jamais rien perdu, l’énergie, le temps et l’argent que j’ai dépensé m’ont toujours permis de tirer des conclusions rationnelles. Elles m’ont permis de m’améliorer. On ne perd jamais, soit on gagne soit on apprend.



Quel(s) conseil(s) as-tu à donner à notre communauté afin de mener à bien leurs projets ?

Le meilleur conseil que je puisse donner, c’est de ne pas rester sur place, ne pas avancer c’est faire un faux pas. Il faut passer à l’action, confronter ses idées d’une façon concrète. Il faut tester et échouer, pour réussir. Il faut matérialiser ses rêves.  Il faut tenter.
Toutes ses expériences m’ont permis de passer sur des chaînes prestigieuses. Tout est possible à partir du moment où l’on est motivé et passionné. Il faut croire à la loi de l’attraction.




L’équipe de Pixelads vous remercie de votre lecture et vous souhaite à très vite sur notre blog !